Home ACTUALITES EDUCATION Éducation : quelles sont les étapes à suivre pour mieux rédiger son mémoire ?
EDUCATION - 13/07/2022

Éducation : quelles sont les étapes à suivre pour mieux rédiger son mémoire ?

Rédiger un mémoire de fin de cycle ouffff. Rien qu’a y pensé, vous tremblés déjà. Pourtant, c’est un travail incontournable pour tout étudiant. Que vous soyez à l’université ou en école spécialisée ! Voyons la peur qui anime bon nombre d’étudiant quand à ce qui concerne la rédaction de leur mémoire, macarrierepro.com vous donne 08 conseils pour réussir les différentes étapes de la rédaction de se document qui est plus qu’important pour le futur des apprenant (étudiants).

Que vous soyez en fin de la Licence, du Bachelor ou du Master cette mission vous sera confiée. Il s’agit d’un travail chronophage, qui demande par conséquent de la réflexion et de la recherche.

Voici alors tous les conseils pour vous aider à savoir exactement comment rédiger votre mémoire de fin d’études.

  1. Trouver un sujet de mémoire

La première étape qui n’est pas une étape à négligé, est de trouver un sujet pour votre mémoire. Parfois, ton établissement pourrait te venir en aide dans cette démarche. Mais c’est pas souvent le cas, vous vous sentirez livré à vous-même. La meilleure idée que vous puissiez avoir est de trouver un sujet qui vous passionne et que vous souhaitez creuser. Vous devez travaillez avec beaucoup de sérieux sur le sujet trouvé pendant des heures à travailler sur votre projet de recherche, alors autant que cela soit un sujet qui vous passionne.

2.Définir la problématique du mémoire

Vouloir traiter votre sujet sans chercher à définir votre problématique, c’est allé contre le mur. « La définition de la problématique est une étape très importante dans la rédaction d’un mémoire ».

Une fois que votre sujet sera défini, vous allez devoir essayer de dégager une problématique. Quel angle de votre sujet n’a pas encore été traité auparavant ? Quel phénomène est susceptible d’être creusé ?

Pour définir votre problématique, vous allez devoir effectuer un certain nombre de recherches tel: étudier de la littérature, rechercher des articles académiques et scientifiques sur le sujet

Dans la règle générale, les problématiques sont présentées sous forme de question fermée qui doit donnée de répondre par oui et par non, au cours de la rédaction de votre mémoire.

3.Choisir son directeur ou tuteur de mémoire

Nul œuvre ne peut subsistée sans un bon maitre d’œuvre. En un mot pour mieux rédiger son mémoire il vous faut un directeur ou tuteur de mémoire. Cette étape n’est mise au choix de quiconque mais elle est à prendre avec beaucoup de sérieux. La plupart du temps, vous aurez une idée du professeur que vous souhaitez choisir pour diriger votre mémoire. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre responsable pédagogique : les établissements ont très souvent une liste complète des enseignants pouvant être directeurs de mémoire. L’idéal est de choisir pour votre mémoire un directeur qui connaît bien le sujet que vous allez traiter.

4.Faire de la recherche avant de rédiger

Sans recherche préalable, vous vous basez sur quoi pour rédiger votre mémoire ?  Prenez donc une bonne dose de temps de vous outillez en information avant de de mettre le plan en place immédiatement . C’est une erreur assez classique la rédaction. Il faut savoir de quoi ont veut parler parler, le plan viendra facilement par la suite. La partie recherche est très importante : c’est grâce à elle que vous arriverez à connaître votre sujet, Il ne faut pas avoir d’idées préconçues sur la partie théorique et conceptuelle.

5.Établir le plan de rédaction du mémoire

Le plan, c’est la partie la plus simple. Une fois que vous aurez votre problématique et que vous aurez avancé sur vos recherches, vous pourrez faire le plan. En fonction de l’établissement dans lequel vous étudiez, vous recevrez des consignes sur le type de plan à mettre en place. Plan de dissertation argumentative, plan de dissertation explicative, plan de dissertation narrative : les possibilités sont multiples. Pour composer votre plan, n’hésitez pas à feuilleter les mémoires rédigés par d’anciens élèves de votre promotion. Vous vous donnerez des idées et vous rendrez compte de ce qui peut (ou non) se faire.

6.Aller sur le terrain

Pour avoir des données quantitatives à exploiter, vous devez faire une partie terrain . Très Souvent appelé la « partie empirique » du mémoire. Il faut bien réfléchir à sa méthodologie afin que le terrain sur lequel on va aller soit bien représentatif des divers points de vue sur le sujet. Les élèves peuvent avoir tendance à aller dans un secteur et à penser que cela se passe forcément comme ça partout. Nous leur disons qu’ils doivent croiser leurs recherches : dans différents secteurs, dans différentes entreprises, avec des cadres, des salariés et des dirigeants. La méthode doit être représentative des différentes tendances. Cette démarche vous permettra de vérifier les hypothèses que vous avez émises. En effectuant cette partie empirique, vous pourrez faire des observations de terrain et ainsi avoir une analyse plus poussée de votre sujet.

7.Passer à la rédaction du mémoire

Voici nous-y sommes !! Vous avez votre problématique, votre plan, vos hypothèses, vos recherches documentaires et votre partie terrain est terminée. Vous n’avez plus qu’à articuler le tout et à rédiger votre mémoire. Pour la rédaction, essayez d’être exhaustif, de donner tous les éléments qui puissent aider à la compréhension de votre sujet et faire avancer votre argumentation. Si vous rédigez un mémoire universitaire, il faudra être particulièrement rigoureux et justifier chaque propos par une référence bibliographique, notamment dans la partie théorique de votre travail.

8.Consulter son directeur de mémoire parallèlement à ces étapes

Non, votre directeur de mémoire n’est pas là seulement pour vous donner le feu vert pour le sujet et valider votre mémoire une fois celui-ci finalisé !

Posséder un « référent » pour la rédaction de ce rapport, qui conditionne l’obtention de votre diplôme, vous permet d’être rassuré vis-à-vis de votre avancée. N’associez pas l’image quelque peu autoritaire de « correcteur » à votre directeur de mémoire, mais plutôt celle d’« accompagnateur ».

Les erreurs à ne pas commettre dans la rédaction d’un mémoire

Un certain nombre d’erreurs ne doivent pas être commises durant la rédaction de votre mémoire. En voici une listé de quatre éléments.

  1. Ne pas citer ses sources
  2. Faire du copier-coller
  3. Ne pas se relire
  4. Négliger la forme

Nous pensons que cet article vous à été utile nous vous disant bonne chance pour vos prochaine rédactions de mémoire!!!

Publicités
CV PRO 5000

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SIB recrute 10 Nouveaux Profils pour 13 Places.

SIB recrute 10 Nouveaux Profils pour 13 Places à Abidjan, Côte d’ivoire. Nous vous p…