Home CONSEILS CARRIERE Premier jour de stage faire bonne impression

Premier jour de stage faire bonne impression

256
0

Premier jour de stage : comment faire une bonne première impression

Ingrid Falquy

Vous appréhendez votre premier jour de stage ? Rien de plus normal. Voici quelques bonnes astuces pour assurer et se donner toutes les chances de se voir confier des missions intéressantes.

« De manière générale, pour assurer lors de son premier jour de stage, il faut simplement se montrer sympathique, discuter avec ses nouveaux collègues et s’intéresser à ce qu’ils font. Mais surtout être à l’écoute, assure Émilie Letailleur. Pas besoin de se faire tout petit, au contraire un jeune stagiaire peut parler de sa formation et expliquer pourquoi il est là. C’est un moyen de faire comprendre qu’on veut apprendre mais aussi qu’on a quelque chose à apporter à l’entreprise. »

>>Retrouvez les offres d’emploi sur Macarrierepro

Trouver des Offres d’emploi et stages pour tout type de carrière pro

Comprendre la hiérarchie de l’entreprise

Mais attention, si on parle de ce que l’on fait, ce n’est pas pour se mettre démesurément en avant ou croire que l’on est d’égal à égal avec tous ceux que l’on croise. Ne faites pas une erreur couramment commise par les plus jeunes de ne pas respecter la hiérarchie, parfois très présente dans l’entreprise. « Observez les codes et la culture d’entreprise, comment chacun se positionne. Dans beaucoup d’entreprises à la structure pyramidale, il est mal vu de s’adresser directement au chef de service », assure Émilie Letailleur d’Embelys Coaching.

« En cas de questions sur vos missions, le stagiaire doit s’adresser directement à son tuteur. Si un collègue lui dit qu’il peut partir plus tôt ou qu’une tâche est utile, il ne doit pas le prendre pour argent comptant », complète Vanessa Joly-Calpas, consultante RH.

 

Savoir poser des questions…pertinentes

« Si son tuteur ne le propose pas, le stagiaire peut demander dès le premier jour de faire un point sur son travail et l’organisation de l’entreprise, poursuit Vanessa Joly-Calpas. Pour vous démarquer, vous pouvez chercher avant même le début du stage à en savoir plus sur l’entreprise, son organigramme, les différents postes. Vous trouverez des infos par exemple sur le site internet ou en posant des questions à des anciens stagiaires, vous en connaissez peut-être. Cela ne vous évite pas de poser des questions, mais peut vous aider à en poser de plus ciblées.

3 réflexes à adopter en tant que stagiaire

– La pro-activité : « Soyez proactif ! », voilà un conseil qui peut vous sembler difficile à mettre en place, surtout au début où on ne vous confiera peut-être pas assez de tâches -le temps de voir ce que vous êtes capable de faire. Mais dès le premier jour, si vous finissez ce que vous avez à faire en avance, ne restez pas les bras croisés : demandez en quoi vous pouvez aider.

– Mettre en place un reporting : pour rendre compte de votre avancement, de ce que vous apprenez, de vos réussites, ou de vos doutes, réalisez un reporting régulier par mail, hebdomadaire par exemple. Cela permettra de mettre votre travail en avant et d’aider votre tuteur à bien vous guider.

– Rédiger un rapport d’étonnement : si un rapport d’étonnement se présente après quelques mois, vous pouvez en parler dès le début. Expliquer au tuteur de quoi il s’agit et si vous pouvez fixer une date pour lui rendre ou faire un point dessus.

Top 3 des erreurs de stagiaires

Les conseils qui suivent peuvent paraître évidents, mais force est de constater que ce sont toujours ces attitudes qui sont à l’origine d’une mauvaise réputation dans l’entreprise : arriver en retard, avoir une tenue non professionnelle, poser des questions sur ses avantages sociaux.

 

1. Sur les horaires c’est simple : il est de bon ton d’arriver un peu en avance, et de partir à l’heure. Par la suite, vous comprendrez s’il y a plus ou moins de souplesse sur l’heure d’arrivée dans cette entreprise, et vous pourrez exceptionnellement finir plus tard pour avancer un projet en particulier. Mais les premiers jours, on se contente d’être dans les règles d’usage : ni trop souple, ni trop de zèle.

2. Concernant votre présentation, vous devez adopter une tenue vestimentaire professionnelle et vous exprimer également de manière pro. « Il faut oublier les jeans troués, les baggys, parfois même les jeans tout court. Par exemple, les commerciaux se doivent d’être en costume ou dans une tenue assez conventionnelle. » Le mieux, c’est d’en faire un peu trop au début et d’observer comment sont habillés les autres pour vous adapter. Vous pouvez même profiter de l’entretien d’embauche pour jeter un coup d’œil autour de vous. Dans la même veine, le langage familier est à proscrire. « La façon de s’exprimer peut-être rédhibitoire. En général sur ce point, le tri est fait au moment du rendez-vous de recrutement, mais il y a certains jeunes qui peuvent faire très attention avant l’embauche et se relâcher par la suite », explique Vanessa Joly-Calpas.

3. Enfin pour les avantages sociaux, les questions sont très périlleuses. « Déjà pour un salarié, c’est à proscrire au début. Mais pour un stagiaire encore plus, car ce dernier ne cotise pas et n’a, en théorie, droit à aucun avantage social », explique Vanessa Joly-Calpas.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here